• A force de regarder, on finit par imaginer.

    A force d'imaginer, on finit par y croire.

    A force d'y croire, on finit par espérer.

    A force d'espérer, on finit au désespoir...

     

    A force

     

    Mais, peut-être faisais-je fausse route.

    Alors,  reviens en moi, le doute.

    Mais, peut-être n'avais-je pas tout compris.

    Et,  de toutes mes forces, je prie!

     

    A force, à force...

     

    Le bout du chemin, je ne vois encore,

    Mais je sens que les choses s’améliorent.

     

    A force, à force...

     

     

     

     


    19 commentaires
  • Défi n°3 de l'atelier de Ghislaine :

    "L'atelier à donc lieu : tous les quinze jours,  à savoir, le 1 et le 15 de chaque mois.

    Les liens sont à déposer chez Ghislaine, sous le thème

    Vous pouvez les déposer jusqu'à la veille de l'atelier suivant.

    Il y aura , soit, des mots, une ou des phrases, ou un thème imposé. Parfois, vous pourrez choisir un thème à tour de rôle si cela vous dit..

    Je ferai un récapitulatif le même jour que le Jeu suivant.

    Vous pouvez conjuguer les verbes : mettre pluriel, singulier, féminin, masculin, mais NE PAS CHANGER un adjectif en nom ou adverbe

    ex : Lent .....en lentement ou lenteur. Plaisir..... en plaisant ou plaisamment 

     

    Les mots du défi n°3 sont :

    Abri, Abysses, Badin, Banal, Chemin, Concerto, Dehors, Derrière.
    Mais...Vous devez commencer votre texte par cette phrase : Il ou Elle ne sait pas quoi dire quand....
    Conjuguée au temps qu'il vous plaira... "

    Atelier de ghislaine n°3

     

    Alors, voici ma participation :

     

    Il ne sait plus quoi dire quand, en sortant de son abri, dans lequel il avait plongé comme dans les abysses d'un océan protecteur, il découvre un paysage banal.

    Atelier de ghislaine n°3

    Banal, oui, dans le sens où tout est calme et serein. Les oiseaux et le bruit du vent dans les arbres, évoquent un concerto de dame nature.

    Atelier de ghislaine n°3

    A présent dehors, il reprend le chemin et sans regarder derrière, continue face au vent badin, son voyage...

    Atelier de ghislaine n°3

     

    Atelier de ghislaine n°3


    7 commentaires
  • mandala

    Il dit :

    -"Sauve qui peut ou allons-y??"


    13 commentaires