•  

    Au travail, dans son couple ou avec ses amis, l’affirmation de soi est nécessaire. "Il faut devenir acteur de sa vie et arrêter de subir les situations. On n'est jamais responsable du comportement de l’autre, on est responsable de la manière dont on l’informe de notre ressenti", détaille à RTL.fr, Latifa Gallo, coach thérapeute et auteure des Petits exercices d’affirmation de soi (aux éditions Larousse). 

    S’affirmer c’est aussi se faire respecter et savoir poser des limites. Souvent, on hésite à "dire stop" par peur du conflit ou de déplaire aux autres. "C’est une fausse idée. Au contraire, celui qui s’affirme sera davantage apprécié et respecté".

    Astuces pour s'affirmer au quotidien

     

    Respecter l’autre pour se faire respecter

    Quand on échange avec les autres, il faut surveiller son langage et ne pas agresser son interlocuteur. Le message sera d’autant mieux compris s’il est délivré avec fermeté mais en douceur. Toujours garder en tête que l’on parle pour nous et pas contre l’autre.

    Si une situation ne nous convient pas et qu’on en informe la personne concernée, il faut s’impliquer dans la conversation. "Toujours utiliser le JE responsable et pas le TU qui tue", conseille Latifa Gallo à RTL.fr. Dans tous les cas, décrire objectivement la situation blessante et ne pas mettre l’autre en accusation.

    Exprimer ses émotions

    L’important est de dire à son interlocuteur ce que l’on ressent et oser parler de ses émotions. L’autre est aussi un être humain et il sera alors certainement touché dans son humanité. "Dire à l'autre ce que l'on ressent est le meilleur moyen de l'informer de ce que son comportement a déclenché en nous : colère, tristesse, inquiétude…".

    Oser dire non

    Savoir dire non est très important, c’est une manière de s’affirmer et de se faire respecter. "Je conseille de dire non en commençant par dire oui. C’est à dire de pratiquer l’empathie et de reconnaître le besoin de l’autre, mais en lui disant qu’on ne pourra pas répondre à sa demande. Pour cela, une technique simple : 'oui je comprends, simplement….' Cette formule d'empathie puis d’allègement change beaucoup de choses", conseille Latifa Gallo. Et toujours garder en tête que dire non aux autres c’est surtout se dire oui à soi.

    Astuces pour s'affirmer au quotidien


    51 commentaires
  •  

    Une conférence,du cours du soir à Stanford, traitait du rapport entre le corps et l’esprit, de la relation du stress et de la maladie...

     

    Méditation du jour...

     

    L’orateur (patron du département Psychiatrie à Stanford) a, entre autre, affirmé que l’une des meilleures choses que l’homme puisse faire pour sa santé, est d’avoir une épouse alors que pour la femme, la meilleure des choses à faire pour être en bonne santé, est d’entretenir ses relations avec ses amies.

     

    Méditation du jour...

      

    Tout l’auditoire a éclaté de rire, mais il était sérieux!

     

    Les femmes ont des relations différentes entre elles qui engendrent des systèmes de soutien grâce auxquels elles gèrent les différents stress et les difficultés de la vie.

    Du point de vue physique, ces bons moments “entre filles” nous aident à produire plus de sérotonine – un neurotransmetteur qui aide à combattre la dépression et qui engendre une sensation de bien-être.

    Les femmes partagent leurs sentiments alors que les rapports amicaux entre hommes tournent souvent autour de leurs activités.

     

    Méditation du jour...

     

    Il est très rare que ceux-ci passent un bon moment ensemble pour parler de ce qu’ils ressentent ou du déroulement de leur vie personnelle.

    Parler du boulot ? Oui. De sport ? Oui. De voitures ? Oui. De pêche, de chasse, de golf ? Oui. Mais de ce qu’ils ressentent ? Rarement.

     

    Les femmes font cela depuis toujours. Nous partageons – du fond de notre âme – avec nos sœurs/mères, et apparemment ceci est bon pour la santé.

     

    L’orateur explique aussi que de passer du temps avec une amie est tout aussi important pour notre état général que de faire du jogging ou de faire de la gym.

    Il y a une tendance à penser que lorsque nous faisons de l’exercice nous soignons notre santé, notre corps, alors que lorsque nous passons du temps avec nos amies nous perdons du temps et que nous devrions nous acquitter de choses plus productives – ceci est faux.

     

    Méditation du jour...

     

    Ce professeur affirme que le fait de ne pas créer et maintenir des relations personnelles de qualité est aussi dangereux pour notre santé que de fumer !

    Donc, chaque fois que vous passez du temps avec vos amies, pensez que vous faites bien, félicitez-vous de faire quelque chose de positif pour votre santé...

     

    Que pensez-vous de ce texte, êtes-vous d'accord?

    Je le trouve, pour ma part, très réaliste, et en accord avec l'idée, que les amies sont nécessaires à la femme... Et vous, Messieurs, qu'en dites-vous?

                                                                


    15 commentaires
  • AVC

    AVC

    AVC : QUELS SONT LES SIGNES QUI DOIVENT VOUS ALERTER ?

    En France, une personne est victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) toutes les 4 minutes.

    L’AVC est l’une des premières causes de mortalité et de handicap.

    À l’instar de l’infarctus, reconnaître les premiers signes d'un accident vasculaire cérébral afin de contacter immédiatement les secours permettrait de réduire considérablement les séquelles, les handicaps et les décès…

    •     À quoi est dû un accident vasculaire cérébral ?
    •     Quels sont les signaux d’alerte de l’AVC ?
    •     Qui est à risque d’AVC ?

    AVC


    À quoi est dû un accident vasculaire cérébral ?
    Un accident vasculaire cérébral survient lorsque la circulation sanguine vers ou dans le cerveau est interrompue :

        soit par un vaisseau sanguin bouché (on parle d’AVC ischémique ou d’infarctus cérébral),
        soit par l’éclatement d’un vaisseau sanguin provoquant une hémorragie dans le cerveau (on parle d’AVC hémorragique ou d’hématome).

    Cette interruption de la circulation prive des cellules du cerveau d’oxygène et de nutriments essentiels à leur fonctionnement. Certaines sont endommagées et d’autres meurent, avec des conséquences dramatiques : lésions, séquelles, handicaps…
    C’est ainsi que l’AVC est la première cause de handicap acquis de l’adulte et la deuxième cause de démence après la maladie d’Alzheimer.

    Mais si on réussit à intervenir très rapidement et à restaurer la circulation sanguine dans le cerveau, il est possible de limiter les lésions cérébrales. Or aujourd’hui, dans 90% des cas, les patients arrivent trop tardivement dans les mains des urgentistes.

    AVC


    Quels sont les signaux d’alerte de l’AVC ?
    Même si les signes d’alerte de l'accident vasculaire cérébral varient selon les zones cérébrales touchées, il existe trois symptômes majeurs qui doivent immédiatement alerter :

        Un engourdissement ou une impossibilité brutale de bouger un bras, une jambe ou tout un côté du corps, avec une perte de sensibilité.
        Une impossibilité brutale de parler, de trouver les mots ou de les comprendre.
        Un trouble de la vision ou une perte soudaine de la vue d’un œil.
    Même si ces signes sont brefs et qu’ils régressent en quelques minutes, ils sont toujours révélateurs d’un AVC : il faut donc appeler immédiatement le centre 15.Comme pour l’infarctus, chaque minute compte afin de limiter les séquelles graves, voire le décès de la victime.

    AVC


    Qui est à risque d’AVC ?
    L’hypertension est le principal facteur de risque de l’AVC.

    Il est donc essentiel de faire mesurer régulièrement sa tension artérielle et de prendre en charge toute hypertension déclarée.

    Dans ce domaine, il reste beaucoup à faire car sur les 10 millions de Français hypertendus, 50% l’ignorent ! A noter également qu’un tiers des hypertendus traités ne sont pas correctement équilibrés (leur tension n’est pas normalisée).

    Parmi les autres facteurs de risque de l’AVC, citons :

    •     une mauvaise hygiène de vie (tabagisme, sédentarité, obésité…),
    •     l'hérédité,
    •     certaines autres maladies spécifiques (diabète, hypercholestérolémie, fibrillation auriculaire, troubles de la coagulation sanguine…).

    Visage paralysé, impossibilité de bouger un membre, trouble de la parole.Vite, composez le 15 !

    Et si vous vous trouvez en face d'une personne qui présente ces symptomes, n'hésitez pas, vous pouvez la sauvez en agissant rapidement. C'est arrivé à mon ex-mari qui se trouvait dans un bar avec des collègues, et ce sont eux qui se sont rendu compte des grimaces qu'il faisait et l'on conduit aussitôt à l'hopital.... Il s'en est bien sorti, il a toujours été chanceux (lol).

    AVC


    29 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique