•  La consigne du nouveau défi de Ghislaine, le n° 27 est de trouver plusieurs mots, au moins 5 commençant  par

    Pre, Pré,

    Et de faire un texte avec vos mots .

     

    Voici donc ma participation :

     

    J'étais pourtant prévenue...

    Dans la vie, il y a le passé, le présent et la fin.

    Presque sans m'en rendre compte, je suis arrivée prés de la fin.

    je ne suis pas prête!

     

    Défi n°27 de Ghislaine

     

     

     


    15 commentaires
  • Pour l'atelier n°26 de Ghislaine :

    L'atelier a lieu tous les, 1 , 10, 20 de chaque mois, sauf atelier exceptionnel de circonstance.

    On écrit un texte personnel, ni chansons ni poèmes d'auteurs.

    Les liens seront à déposer sous le thème, 

     

    Vous pouvez les déposer jusqu'à la veille de l'atelier suivant.

     

     *******

     

    Il y aura , soit, des mots, une ou des phrases, ou un thème imposé.

     

    Parfois, , vous pourrez choisir un thème à tour de rôle  si cela vous dit..

     

    Je ferai un récapitulatif le même jour que le Jeu suivant.

     

    Vous pouvez conjuguer les verbes. 

     

    mettre pluriel, singulier, féminin, masculin,

     mais NE PAS CHANGER un adjectif en nom ou adverbe ex.....

     

    Lent .......en lentement ou lenteur. Plaisir........... en plaisant ou plaisamment

     

    voici les mots de l'atelier n°25 : Prêt, choisir, quitter, sembler, garder, bonheur, habitude, moment.

     

    Il semblerait que vous soyez prête à quitter, pour un bon moment vos habitudes?

    Vous devrez toutefois, choisir de garder le bonheur.

     

    Une phrase philosophique au prime abord, non?

     

    Atelier n°25 de Ghislaine


    12 commentaires
  • Noël

    Théophile Gautier

    Le ciel est noir, la terre est blanche ;
    – Cloches, carillonnez gaîment ! –
    Jésus est né ; – la Vierge penche
    Sur lui son visage charmant.

    Pas de courtines festonnées
    Pour préserver l’enfant du froid ;
    Rien que les toiles d’araignées
    Qui pendent des poutres du toit.

    Il tremble sur la paille fraîche,
    Ce cher petit enfant Jésus,
    Et pour l’échauffer dans sa crèche
    L’âne et le boeuf soufflent dessus.

    La neige au chaume coud ses franges,
    Mais sur le toit s’ouvre le ciel
    Et, tout en blanc, le choeur des anges
    Chante aux bergers :  » Noël ! Noël !  »

    Théophile Gautier

    Noël

     


    9 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires