• Depuis ce matin, une pensée me turlupine...

    "Vieillir pour ne pas mourir ou mourir pour ne pas vieillir..."

    Il est évident que quelque chose me "traïne" profondément et entre-autre vieillir en très mauvais état...

    Intérieurement, je sens ma fin proche, et j'ai encore envie de me battre, ce qui peut paraitre paradoxal, mais à quoi bon, si c'est pour devenir impotente?

    Autour de moi, la famille, les cousins, les amis disparaissent peu à peu, et ça me révolte encore... Mon intérieur est toujours intact, c'est l’extérieur qui devient difficile à gérer....

     Malgré ce, j'ai encore des projets plein la tête, mais sont-ce réellement des projets ou des leurs?

     

    J'avais besoin de le mettre par écrit, car ainsi ça me libérera peut-être un peu l'esprit?


    11 commentaires
  • Bonjour à toutes et tous!

    Ma période d'introspection se termine, ou du moins je l'espère...

    "Réfléchir n'est pas vivre!"

    Que pensez-vous de cette première réflexion?

     

    RETOUR & REFLEXION... RR

     

    Ce matin, une locution verbale m'est venue à l'esprit :

    "Tendre le bâton pour se faire battre."

    RETOUR & REFLEXION... RR

    Me voilà repartie à réfléchir? ...Non, un sujet que je trouve intéressant à partager avec vous... et qui pour mon bien, je suppose, me ramène à la blogosphère.

     

    J'ai envie de rapprocher cette phrase à :

    "parler ouvertement".

    Oui, lorsque l’on s'ouvre verbalement et que l'on s'exprime ouvertement, on parle avec ses tripes, mais :

    1. l'interlocuteur est-il apte à tout comprendre?
    2. Se met-on en danger d’avis de faiblesse ou de peur?
    3. Est-ce utile?

     

     Le débat est ouvert!

     

    RETOUR & REFLEXION... RR

     


    13 commentaires
  • Jour trés attendu du bonheur en famille,

    Où l'on mange et boit plus que de coutume.

    Y-penser donne joie et les yeux pétillent

    En attendant l'homme, qui a le costume,

    Un père Noël qui a les yeux qui brillent!

    X jours de Noël, puis un jour l'amertume...

     

    Ne plus entendre son rire tant attendu :

    "Oh Oh Oh, as-tu été un enfant sage?"

    Et nous répondions tous, le OUI attendu!

    La fête ne commençait qu'après l'adage...

     

    Joyeux Noël mes ami(e)s!

     

     

    Joyeux Noël

     


    6 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires